«Pendant des siècles, la Médecine s’est préoccupée de soigner. Aujourd’hui elle s'est donnée comme but de prévenir plutôt que de guérir.»
Pr Jean Dausset, Prix Nobel de Médecine, 1980
La Fondation Jean Dausset - Centre d’Etude du Polymorphisme Humain participe aux efforts nationaux et internationaux de recherche pour mieux déterminer le rôle du polymorphisme génétique chez l’Homme, tout particulièrement dans les maladies complexes, pour mieux les comprendre, les diagnostiquer et participer au développement d’une médecine personnalisée.

Projet Fondation ARC 2019 : Développement de nouvelles approches de détection des mutations

microsatellites pour améliorer le diagnostic MSI dans le cancer




    Investigateur Principal : Alexandre How Kit, Fondation Jean Dausset - CEPH


L'instabilité des microsatellites (MSI) est une altération causée par la perte de fonction du système de réparation de l'ADN (MMR) qui est caractérisée par l'accumulation de mutations dans les microsatellites. Le MSI a été initialement décrite dans le cancer colorectal (CRC) dans lequel 15% des tumeurs présentent cette altération, corrélée à une meilleure survie du patient. En outre, 3-5% des CRCs surviennent dans le contexte du syndrome héréditaire de Lynch et sont de type MSI. La détection des MSI est ainsi recommandée pour tous les patients atteints de CRCs comme premier dépistage du syndrome de Lynch. Plus récemment, la présence de MSI a pu être mise en évidence dans de nombreux types de cancers différents par des analyses pan-génomiques, où le phénotype MSI est associé à une meilleure survie des patients. Il a été également montré que le MSI pouvait prédire l'efficacité du traitement par inhibiteurs des points de contrôle immunitaire (ICI) dans les tumeurs solides. Ainsi, la U.S. F.D.A. a autorisé l'utilisation cette altération gg énétique comme biomarqueur universel pour l'administration des immunothérapies ICI aux patients atteints de tout type de cancers solides.


Cependant, l'approche de référence actuelle pour le diagnostic du MSI dans le CRC présente des performances médiocres pour la détection des MSI dans les autres types de cancers et manque également de sensibilité, échouant parfois à détecter le MSI dans certains échantillons. Contrairement aux autres types d'altérations génétiques présents dans le cancer, seul un petit nombre d'approches moléculaires ont été développées à ce jour pour améliorer la détection du MSI dans le cancer. Le projet Fondation ARC de la Fondation Jean Dausset - CEPH vise (i) à développer de nouvelles approches moléculaires ultra-sensibles pour le diagnostic du MSI dans des échantillons à faible contenu en ADN tumoral, (ii) à évaluer et comparer ces approches à la méthode de référence et (iii) permettre la détection du MSI dans de nouvelles applications cliniques d'intérêt majeur.

Soutenez
notre action !
15 euros 30 euros
60 euros 90 euros
Autre montant